Le 12 août j'achète un livre québécois, Livres 3-5 ans, Vie d'éducatrice

Je ne suis pas leur maman.

Les jours d’août s’écoulent doucement et me voilà un brin nostalgique.

La fin de mon contrat approche et dès septembre j’aurai un nouveau quotidien qui m’est encore inconnu. Toujours dans mon domaine (n’ai pas peur cher lecteur, j’aime trop ce que je fais) mais je ne peux dire encore de quoi il s’agit.

Ce fut une année rocambolesque, dire qu’il y a un peu plus d’un an je graduais et devenais une éducatrice. Après avoir cherché mon nid, suivi d’un arrêt pour un genou brisé, je l’ai trouvé. Cet endroit qui me fera grandir au travers de mini humains, dans mon métier. On m’a demandé d’être la « maman » oiseau d’un groupe au mois de mars. (Je suis très chanceuse!) Je place maman entre guillemets car je ne suis pas leur maman mais bien un trait d’union dans la vie familiale de ces enfants. Je fais mon travail et je m’assure que leurs besoins soient comblés, qu’ils sont en sécurité. La magie n’est pas obligatoire mais j’en ajoute une bonne dose c’est plus fort que moi. On nous demande de ne pas trop les aimer. Il faut faire attention de ne pas s’attacher mais que voulez-vous… Mon cœur à moi est grand et il s’attache, à mon plus grand malheur car j’ai toujours de la peine de savoir que nos chemins se séparent. Mais c’est ainsi et j’adore tout de même mon travail. Ça en vaut les déchirures au coeur.

Dimanche, lors de la journée : Le 12 août j’achète un livre Québécois, j’ai acheté le livre: Je ne suis pas ta maman de Marianne Dubuc.

Photo de Jo-Bouquine.

Pour être franche, je ne le connaissais pas. Je connaissais l’auteure pour ses livres du Facteur Souris. J’aime bien le style coquin et enfantin de ses illustrations.  J’aime ses grandes images.

Décidé à le mettre dans ma bibliothèque pour le lire plus tard à l’automne j’ai dû me résoudre à le lire aux enfants de mon groupe plus tôt que prévue. L’histoire m’a touché et j’ai vu une connexion avec ce que je vivais, avec la fin de ce contrat. Car même si je ne voulais pas trop m’attaché… je me suis attachée. Je n’ai pas expliqué vraiment pourquoi aux enfants. J’ai voulu répondre à un de mes besoins à moi tout en leur accordant une période magique avant le repos de l’après-midi. Nous avons passé un beau moment ensemble à lire ce livre avec comme trame de fond de la musique d’ambiance de forêt magique. Ils suivaient l’histoire avec un tel intérêt. Le temps s’est arrêté dans mon local. Pas d’arrêt d’histoire, que de petits yeux et de grandes oreilles qui m’écoutent au travers de cette trame sonore. On s’y croyait vraiment.

Ce livre est l’histoire d’Otto qui se voit « obligé » par un quelconque hasard de s’occuper d’une boule verte avec des pics ayant un occupant qui deviendra… plutôt accaparent. Suivant l’évolution de l’histoire je modulais ma voix. Une foule de détails se trouve dans les illustrations et nous avions bien du plaisir à les découvrir ensemble et à en discuter.

Et à moi, cette histoire me parlait. Je ne suis pas leur maman mais au fond je m’occupe d’eux et je les aime beaucoup. Contrairement à Otto, je devrais les laisser partir ces petits poilus là.

Quoi que mon cœur se rempli de doux souvenirs pour que leur départ soit moins lourd pour moi.

Merci chers petits poilus avec qui j’ai partagé mon quotidien depuis mars ainsi que depuis juin où quelques-uns ce sont joint à nous suite au départ de d’autres petits poilus. Ce partage, ces joies, ces peines et ces défis ont remplis mon cœur et ensemble nous avons fait de ce local bien trop écho et drab notre chez-nous.

Cette semaine, j’enlevais peu à peu mes choses du local en vue de mon départ à moi aussi et je me suis rendu compte à quel point on l’avait rendu si vivant. Votre présence à réchauffer ce local plus que l’on ne le pense et espérait. En acceptant ce poste, on me parlait d’un groupe un peu perdu qui n’avait plus d’éducatrice et on m’offrait le défi de former un groupe, un tout, un gang, une famille. Je crois qu’ensemble. On a réussi.

Merci ❤

 

 

 

N’hésite pas à partager ce texte cher lecteur, je suis certaine que quelqu’un d’autre aimerait le lire mais il ne sait pas que j’existe. Viens me voir sur facebook aussi, on pourra discuter ensemble. 🙂 ❤

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s